Le blog de Cérémonie Story

Jessy, Fabrice… and Co !

Hier, l’émotion a atteint son maximum. J’ai eu l’immense joie d’officier pour le mariage de Jessy et Fabrice. Un couple débordant de gentillesse, qui respire l’amour, la complicité et le bien-être. Une rencontre inattendue, une histoire atypique, deux âmes sœurs.


C’est un beau roman, c’est une belle histoire… ce n’est pas un cliché ! La chanson de Michel Fugain a été écrite pour nos deux amoureux ! Une rencontre de vacances, un amour d’adolescence, une histoire à distance… 12 ans après ils se marient ! Et ces deux-là ne sont pas près de se quitter. Je me réjouis déjà, d’ici quelques années, d’officier pour leur renouvellement de vœux (enfin, si je suis encore d’attaque !).

 

207

 

Pleuvra… pleuvra pas ?

 

De ces journées que tous les pros du mariage redoutent : il va pleuvoir, il ne pleut pas encore, il pleuvra sans doute… à moins que !

 

Les préparatifs sont compliqués sous une météo capricieuse et incertaine. Un bel extérieur est prévu, tant pis. L’intérieur est joli aussi ! On fera tout pour qu’il le soit en tout cas !

 

Je ne peux m’empêcher de rappeler que la beauté d’une cérémonie n’est pas conditionnée à un bel extérieur. Même si vous disposez de l’environnement le plus magique de la terre, si le contenu est médiocre… il le restera ! Bon, les invités s’ennuieront moins en admirant la végétation, les papillons, qu’en observant les murs d’une salle ou une lampe halogène suspendue… je suis d’accord.

 

Revenons à notre histoire ! L’installation se fait en intérieur. Le résultats déco est plutôt réussi, compte tenu des contraintes de la salle et du nombre d’invités. L’arche majestueux, réalisé par le marié et son père, a été fleuri avec goût et légèreté. Les deux compositions florales sont grandioses.

 

092

 

L’arrivée des mariés

 

A l’intérieur, nous (Sabine surtout !) avons revu la disposition de la déco, le placement des invités, mais aussi l’entrée des témoins, du marié et de la mariée (interdiction formelle que Fabrice voit sa belle avant le moment voulu).

 

Fabrice patiente à l’entrée de la salle, alors que Jessy attendait dans une voiture tout près, puis… juste devant la porte d’entrée où son chéri piétinait.

 

La salle est pleine à craquer, les invités arrivent pour beaucoup en avance, s’agitent d’impatience et de curiosité.

 

Entrée des témoins sur la chanson de Michel Fugain. Très classe d’ailleurs nos témoins ! Anaïs portait une robe bleue électrique en parfait accord avec ses yeux d’un bleu fulgurant, elle est suivie de trois beaux gosses vêtus d’élégants costumes sombres (de marque italienne, cela va de soi).

 

C’est au tour du marié de faire son entrée aux bras de sa maman sur la musique de Leona Lewis « Footprints in the Sand » . L’ élégant costume qu’il porte ne fait aucun doute sur son identité : c’est lui le marié ! On le sent ému, un peu impressionné aussi. Quelques secondes plus tard… sa belle arrive au bras de son papa. Epoustouflante de beauté. Une coiffure très soignée, un maquillage d’une grande finesse, une robe qui lui sied parfaitement.  La mariée est sublimée, et chose rare, sans que son naturel ne soit dénaturé.

 

 

210

 

Une cérémonie placée sous le signe de l’émotion, de l’humour et de la décontraction

 

Après un petit portrait du couple construit à l’aide des informations précieuses du frère du marié, c’est au tour des mamans d’exprimer quelques mots touchants destinés à leur enfant et au couple. Petit intermède musical pour laisser redescendre un peu la pression avec « You are so Beautiful » de Joe Cocker.

 

Puis nous entrons dans le vif du sujet : le temps du couple et de l’union.

 

155

 

Anaïs, le témoin de Jessy, offre une petite surprise au couple en lisant avec délicatesse un poème inspiré du texte de E.E. Cummings : « Je porte ton cœur ».

 

Je ne résiste pas à le partager ici :

 

 

 Je porte ton cœur avec moi

Je le porte dans mon cœur

 

Jamais je ne suis sans lui

Partout où je vais, tu vas

 

Et tout ce que je fais seul

Est aussi imprégné de toi

 

 Je ne crains nul destin

Car tu es mon destin, ma douce

 

 Je ne veux pas d'autre monde

Car superbe, tu es mon véritable monde

 

Je porte ton cœur

Je le porte dans mon cœur

 

Il est déjà temps pour nos mariés d’échanger leurs  vœux, Fabrice tout en humour et en amour, Jessy tout en émotion sans oublier l’humour et l’amour.

 

Nos amoureux confirment leur engagement pour la vie, en échangeant un « oui » enthousiaste. Les alliances symbolisent leur attachement, leur passé et leur futur.

 

De beaux baisers échangés sous les applaudissements qui annoncent la clôture de la cérémonie et la sortie des mariés au rythme entrainant de « Mary you » de Bruno Mars.

 

 

Début de l’apéro au soleil ! Il n’était pas envisageable qu’il refuse de passer au moins quelques minutes !

 

202

 

La team des mariés

 

Je ne peux pas clôturer ce 24 aout 2013 sans dire quelques mots sur les témoins. Ils ont été très impliqués, que ce soit pendant la construction de la cérémonie ou le jour J. Une effervescence constante régnait autour du couple vedette. Un élan d’énergie, d’enthousiasme, d’amour et de gentillesse, insufflé par l’ensemble des proches, et très fortement contagieux. Un vrai plaisir !

 

Cédric, Abdel, Jérôme et Anaïs, Sabine et moi voulions vraiment vous remercier.

 

090

 

Témoins de « chic et de choc » vous avez, chacun avec votre personnalité et vos atouts, permis que la cérémonie de Jessy et Fabrice soit un moment unique et qu’elle ait ce « tout petit supplément d’âme »...

 

Bref, vous êtes mes témoins de l’année !

 

Enfin, merci à Jessy et Fabrice pour l’entière confiance qu’ils nous ont accordée.

 

Au-delà de l’aspect professionnel, je garderai de cette cérémonie, de ce couple plus qu’attachant, de leurs proches très impliqués, une très belle expérience humaine, ponctuée de belles rencontres.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article