Le blog de Cérémonie Story

Cérémonie laïque : l’entrée des mariés

Cérémonie laïque : l’entrée des mariés
Cérémonie laïque : l’entrée des mariés

Beaucoup de nos jeunes (ou un peu moins jeunes !) couples s’interrogent sur l’entrée des mariés lors de l’ouverture d’une cérémonie laïque. Quelques précisions pour vous aider à choisir le scénario qui vous correspond.

 

L’entrée traditionnelle à l’église

 

A l’église, la tradition veut que les invités, les témoins, la famille soient les premiers installés. Suit le marié aux bras de sa maman et enfin la mariée aux bras de son papa. Certains mariages prévoient aussi des demoiselles ou garçons d’honneur qui précèdent ou suivent l’arrivée de la mariée.

 

Peut-on garder les codes de l’église ?

 

Oui ! Oui on peut tout ! Le principe de la cérémonie laïque est justement de vous laisser maître de vos choix et du déroulement.

 

En fait, l’entrée à l’église n’est pas liée précisément au religieux mais plutôt à un certain nombre de codes et de traditions hérités du passé.

 

 

Faut-il inventer son entrée ?

 

Rien ne vous y oblige ! Mieux vaut conserver des valeurs éprouvées par le temps et la pratique que de vous lancer dans une improbable entrée !

 

Que l’on veuille ou non notre inconscient s’est construit autour du mariage classique. Si l’on peut tout imaginer lors d’une cérémonie laïque, l’expérience me pousse à dire que certaines étapes sont inébranlables.

 

Que faut-il vraiment conserver ?

 

Que vous rentriez sur un air de rock endiablé, à cloche-pied ou en dansant, difficile de faire l’impasse (lorsque c’est possible) sur l’entrée du marié avec sa mère et du père avec la mariée… C’est ainsi ! Chaque maman rêve d’emmener son fils à l’autel, chaque papa ne manquerait pour rien au monde ce moment de fierté et d’émotion, sa fille sublime à son bras.

 

Certains mariés pensent pouvoir s’émanciper de cet instant hautement symbolique... ils changent souvent d’avis même à la dernière minute.

 

Pourquoi se priver d’un moment de partage, d’amour et de remerciements mutuels? Chacun jugera…

 

Pour conclure, toutes les fantaisies sont possibles dans la mise en scène, le rythme, la musique… Mais ne renier pas uniquement par principe ou esprit rebelle des traditions fortes et irremplaçables.

 

Source : http://confetti-lane.blogspot.fr/2013_01_01_archive.html

Source: tomnichollsphotography.com

Source :  Kate Harrison Photography

Source : Kate Harrison Photography

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article